Empreintes du soleil couchant

Spectacle en cours d'écriture  
Prochaine résidence d'écriture en mai 2018

« Je vivrais seule au jour le jour, sans miroir ni passé.
Je vivrais seule sans douleurs ni souvenirs.
Ainsi les dernières marches qu’il me reste à franchir avant la mort seront moins douloureuses. (…)
C’est ainsi, on prend congé de soi-même avant les autres, pour atténuer le coup fatal. »

Empreintes du soleil couchant est un seule en scène poético-philosophique sur la vie et notamment la fin de vie et la maladie d’Alzheimer en s’inspirant de la forme du conte.
Forme plurielle entremêlant : texte, danse, chant…

Une femme seule sur une île déserte.
On ne sait pas trop comment elle est arrivée là, elle non plus d’ailleurs.
Elle se livre au spectateur avec tendresse et joie de vivre.

Elle nous parle de la vie en général et de sa vie en tant que femme qui, inspirée par les récits d’aventure, a décidé d’explorer le monde. Echouée sur cette île, peut-être a-t-elle entrepris le voyage de trop…

Ecriture et jeu : Gaëlle Mignot

Pour télécharger la note d’intention : ici